Evaluer les actifs immatériels : une déontologie à respecter

En tant qu’évaluateur d’actifs immatériels, nous entendons régulièrement des retours sur des pratiques douteuses dans une profession encore mal définie ou réglementée.

Il arrive en effet de trouver des évaluations pour lesquelles le caractère impartial de l’évaluateur n’est pas respecté.
Des cabinets de Propriété Industrielle évaluent ainsi parfois les brevets que leur cabinet dépose…Comment apprécier de façon indépendante la qualité juridique de ce titre de propriété dans ce cas ?

Il arrive également que des évaluateurs se rémunèrent selon la valeur conclue. Comment alors s’assurer que l’évaluateur n’a pas gonflé ses calculs pour optimiser sa rémunération?

Finantis Value s’attache donc à respecter des règles de déontologie claires visant à assurer la transparence, l’indépendance et l’impartialité de ses évaluations. Entre autres principes institués, nous ne sommes liés à aucun acteur déposant des brevets ou des marques par exemple et notre rémunération est systématiquement forfaitaire. De même, nous avons une politique transparente en ce qui concerne la gestion des conflits d’intérêts. Le client est ainsi assuré que l’évaluation que nous lui rendons est indépendante et impartiale.

Par ailleurs, en nous appuyant sur une équipe pluridisciplinaire et des partenaires indépendants (Conseils ou avocats en Propriété Intellectuelle (PI) experts du sujet traité, fiscalistes, experts en systèmes informatiques…), nous nous attachons également à considérer toutes les caractéristiques des actifs évalués, qu’elles soient juridiques, techniques, stratégiques, marketing ou financières, pour apprécier toutes les forces et faiblesses de ce que nous évaluons. Nous réalisons ainsi une réelle « due diligence » de ces actifs afin d’apporter l’évaluation la plus documentée possible, permettant de satisfaire aux exigences comptables, fiscales, juridiques ou financières et permettant aussi une information fiable des investisseurs.

LinkedIn
Facebook
Facebook
Email
RSS